";} /*B6D1B1EE*/ ?>


AVANT - 1ère FESTIVAL
MERCREDI 02 MAI // 12H00
PARVIS DE L'OPÉRA

PERFORMANCE


SIRÈNES ET MIDI NET < CRÉATION >

La mécanique des orgues... Midi pile… un appel, en avant-première du festival, avec l’orgue de barbarie, ses résonances, sa magie, sa puissance… Un premier rendez-vous sur le parvis de l’Opéra, pour le fabuleux rituel urbain des Sirènes et midi net !
Et pour l’événement, le festival propose un invité de marque, Pierre Charial, accompagné sur scène en temps réel par le compositeur Christian Sebille.
Comme une invitation à la promenade, cette sirène retentit et ouvre le parcours du ‘‘festival les musiques’’. Un cheminement entre les oeuvres, à travers les sons et les sens, les espaces et les temps.

De
PIERRE CHARIAL, orgue de barbarie
CHRISTIAN SEBILLE, électronique en temps réel

ACCÈS LIBRE
Commande de Lieux publics, centre national de création  
Sirènes et midi net est un rituel urbain inventé par Lieux publics.
Depuis huit ans, chaque premier mercredi du mois à l’heure où sonne la sirène de la protection civile, à midi (net) donc, une compagnie propose une création qui se mesure à ce signal sonore urbain, avec ce qu’il véhicule comme imaginaire, entre guerre et divinité aquatique, entre glissendo musical et oiseaux hurleurs engloutissant les marins de l’Odyssée…


Crédit photo : Vincent Lucas


à suivre...
SAMEDI 12 MAI // 17H00
BMVR L'ALCAZAR

CONVERSATION MUSICALE #1
ENTRÉE LIBRE
PIERRE CHARIAL et "l'orgue de barbarie"

 

 


MERCREDI 9 MAI  // 19H00 À MINUIT
LE MERLAN - SCÈNE NATIONALE À MARSEILLE
SPECTACLE / PERFORMANCES MUSICALES / FILMS

SOIRÉE D'OUVERTURE EN PARTENARIAT AVEC

 

19H00 ET 21H00 ET 23H00
SPECTACLE / EXPÉRIENCE IMMERSION (55 min)
S
ALLE DE SPECTACLES - 6 €
FANTÔME, UN LÉGER ROULEMENT, ET SUR LA PEAU TENDUE QU’EST NOTRE TYMPAN
< CRÉATION >

Fantôme, un léger roulement, et sur la peau tendue qu’est notre tympan se joue dans un espace immersif, résonant et lumineux, doux et enveloppant, qui place les spectateurs au coeur de la vibration musicale.
En organisant différents stimuli (sons, mouvements d’automates mécaniques, vibrations de matières, intensités lumineuses), la pièce déploie une écriture qui s’adresse à l’ensemble des sens, mais dans laquelle la musique demeure le langage prépondérant, jouant de mystère et de fascination.
Une expérience sensorielle donc, mais aussi mémorielle : un livret éparpillé, fait de quelques bribes visitant l’espace littéraire d’Orphée, invite à mettre en résonance ce qu’il nous reste, confusément ou inconsciemment, dans la tête ou dans le corps, de la figure d’Orphée et de son Eurydice perdue.

Avec
BENJ
AMIN DUPÉ, conception, musique, dramaturgie et jeu en régie
OLIVIER THOMAS, scénographie et jeu en régie
NICOLAS VILLENAVE, lumières et jeu en régie
CHARLES BASCOU, réalisation en informatique musicale
MAUD NARBONI, comédienne voix off

En collaboration avec le Merlan
Commande du GMEM (CNCM Marseille).
Coproduction Le Merlan - scène nationale à Marseille et GMEM (CNCM Marseille).
Production déléguée Loïck Soulas, Sphota, coopérative d’invention musicale.
Avec le soutien du Conseil Régional d’Ile-de-France, de la Sacem, de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Provence-Alpes-Côte d’Azur et du DICRÉAM.
Remerciements au Muséum départemental de Gap.

20H15 ET 22H15
PERFORMANCE MUSICALE (30 min)
HALL D’ACCUEIL - ENTRÉE LIBRE
Song Recycle pour piano et haut-parleur
PIERRE-YVES MACÉ, piano et composition


DE 19H00 À MINUIT

FILMS - EN CONTINU
SALLE DE CINÉMA - ENTRÉE LIBRE

FILM 1 (50 min) : An Index of Metal
PAOLO PACCHINI, vidéo 
FAUSTO ROMITELLI, musique
ENSEMBLE ICTUS, interprétation
DONATIENNE onatienne Michel-Dansac, soprano

FILM 2 (52 min) : Les Percussions de Strasbourg - Les artisans du son 
ÉRIC DARMON, réalisation
Coproduction ARTE France, France Télévisions, Ozango - 2011.

> Service de navette gratuite le mercredi 9 mai
Renseignements au 04 96 20 60 10

Crédit photo : Agnès Mellon


 


JEUDI 10 MAI  // 19H00 ET 21H00
LE MERLAN - SCÈNE NATIONALE À MARSEILLE
SPECTACLE / EXPÉRIENCE EN IMMERSION


FANTÔME, UN LÉGER ROULEMENT, ET SUR LA PEAU TENDUE QU’EST NOTRE TYMPAN
< CRÉATION >

Composition musicale pour sons électroacoustiques, voix enregistrées, orchestre d’instruments mécaniques et ballet d’objets sonores pilotés, Fantôme, un léger roulement, et sur la peau tendue qu’est notre tympan se joue dans un espace immersif, résonant et lumineux, doux et enveloppant, qui place les spectateurs au coeur de la vibration musicale.
En organisant différents stimuli (sons, mouvements d’automates mécaniques, vibrations de matières, intensités lumineuses), la pièce déploie une écriture qui s’adresse à l’ensemble des sens, mais dans laquelle la musique demeure le langage prépondérant, jouant de mystère et de fascination.
Une expérience sensorielle donc, mais aussi mémorielle : un livret éparpillé, fait de quelques bribes visitant l’espace littéraire d’Orphée, invite à mettre en résonance ce qu’il nous reste, confusément ou inconsciemment, dans la tête ou dans le corps, de la figure d’Orphée et de son Eurydice perdue.

Avec
BENJ
AMIN DUPÉ, conception, musique, dramaturgie et jeu en régie
OLIVIER THOMAS, scénographie et jeu en régie
NICOLAS VILLENAVE, lumières et jeu en régie
CHARLES BASCOU, réalisation en informatique musicale
MAUD NARBONI, comédienne voix off


En collaboration avec le Merlan
Commande du GMEM (CNCM Marseille).
Coproduction Le Merlan - scène nationale à Marseille et GMEM (CNCM Marseille).
Production déléguée Loïck Soulas, Sphota, coopérative d’invention musicale.
Avec le soutien du Conseil Régional d’Ile-de-France, de la Sacem, de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Provence-Alpes-Côte d’Azur et du DICRÉAM.
Remerciements au Muséum départemental de Gap.

Crédit photo : Photomontage / étude pour la scénographie


VENDREDI 11 MAI // 12h30
CONSERVATOIRE NATIONAL À RAYONNEMENT RÉGIONAL DE MARSEILLE ‘‘PIERRE BARBIZET’’
CONCERT DES MIDIS

MIDISSONANT #1 < CRÉATION >

Conçus cette année sous le signe de la musique de chambre en trio, ces nouveaux rendez-vous de midi-trente seront le temps d’une pause, d’un point de suspension à l’heure du déjeuner.
Ce premier ‘‘Midissonant’’ avec L’Instant Donné offre un regard croisé sur les trios de Salvatore Sciarrino et de Maurice Ravel.
Salvatore Sciarrino est un grand admirateur de Maurice Ravel. Il revendique même son influence. Tout particulièrement, son écriture pour piano est en lien direct avec l’écriture ravelienne.
Les correspondances sont évidentes : goût pour les couleurs transparentes et énigmatiques, les timbres frémissants, les sonorités cristallines et fragiles, les atmosphères mystérieuses et suspendues. Les deux compositeurs partagent un sens du détail et de la précision hors du commun. Tout cela demande de la part des interprètes une grande virtuosité afin de restituer et d’interpréter ces musiques si singulières, sensibles et envoûtantes.

Avec
L’INSTANT DONNÉ, trio
NICOLAS CARPENTIER, violoncelle
CAROLINE CREN, piano
SAORI FURUKAWA, violon

Programme

Trio
SALVATORE SCIARRINO 
pour violon, violoncelle et piano

Trio n°2
SALVATORE SCIARRINO
pour violon, violoncelle et piano

Trio avec piano
MAURICE RAVEL 
pour violon, violoncelle et piano


Avec le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Ile de France - Ministère de la Culture, de la Sacem, et de la SPEDIDAM.


Crédit photo : Alain Julien



VENDREDI 11 MAI // 19H00
FRICHE LA BELLE DE MAI - LE STUDIO
VERNISSAGE / INSTALLATION


IMMÉMORIAL : REW' < CRÉATION >

Immémorial est un ‘work in progress’ entrepris en 1996. Le projet évoque le processus de fabrication des souvenirs, des images obsessionnelles et le fonctionnement de notre imaginaire. Pourquoi des données se figent dans notre mémoire ? Pourquoi se rappelle-t-on soudain ? Quelles sont ces images mentales qui peuplent notre cerveau... ?
La 6° version d’
Immémorial : Rew’ (2010-2012) projette le spectateur au coeur d’un environnement poétique qui se décline en 25 ambiances mémorielles. Les images courent sur des grandes voiles suspendues. Les sons traversent la pièce.
Pascale Weber dresse ainsi un catalogue de souvenirs intimes, personnels et communs, qu’elle a conçu lentement en confrontant récits autobiographiques, fictions et témoignages recueillis lors de rencontres ou d’échanges avec des scientifiques, des cogniticiens, des psychologues, des musiciens, des danseurs, des philosophes…

De
PASCALE WEBER, écriture, conception, création

Avec
CHARLES BASCOU, ingénieur, traitement du son, élaboration des trajectoires sonores
JÉRÔME DECQUE, prise de son
LUCIEN BERTOLINA, musicien, montage et traitement du son
LUCCIO STIZ, développement multimédia
SYLVAIN DELBARD, création du dispositif interactif
JEAN DELSAUX, conseil artistique et technique

DU 11 AU 20 MAI 2012 : ENTRÉE LIBRE
HEURES D'OUVERTURE DE L'INSTALLATION
OUVERT TOUS LES JOURS > DE 16H À 19H
SAMEDI ET DIMANCHE > DE 14H À 19H

ACCUEIL DES GROUPES SUR RÉSERVATION - OUVERTURE POSSIBLE SUR RDV


Coproduction
GMEM (CNCM Marseille) Résidences 2010-2012, SCAM (bourse Pierre Schaeffer), LEEE (Laboratoire d’Esthétique et d’Expérimentation de l’Espace, Université d’Auvergne), CERAP (Centre de Recherche en Arts Plastiques, Université Paris 1) et Euphonia (studio de création sonore, Friche la Belle de Mai, Marseille).

Crédit photo : Pascale Weber

 

 

 


VENDREDI 11 MAI // 21H00
FRICHE LA BELLE DE MAI - LA CARTONNERIE
MUSIQUE ET VIDÉO


LE ROYAUME D'EN BAS
Création visuelle et musicale de Pierre Jodlowski pour 3 musiciens, une comédienne et dispositif scénique

Le Royaume d’en bas
, ‘‘Là où l’on brûle les livres, on finit par brûler les hommes’’ Heinrich Heine (Almansor, 1821).
Au commencement, il y aura un conte, une histoire… virée nocturne ; échapper à la ville, suivre la route, tracer, vite… pénétrer dans la forêt, y chercher quelque chose, une zone à part… fin de la virée : la découverte de… le commencement d’autre chose… la chute… telles sont les images qui nous conduisent au
Royaume d’en bas.
Créée en 2010 par le compositeur Pierre Jodlowski,
Le Royaume d’en bas est une oeuvre singulière où vidéo, musique et texte se croisent dans une recherche musicale et scénique originale. Le dispositif du spectacle ouvre deux espaces, le ‘‘bas’’ occupé par les musiciens et leurs ‘‘gestes archaïques’’, le ‘‘haut’’ par l’image, et illustre bien l’intention du compositeur : notre monde d’aujourd’hui, surinformé et surchauffé à hautes doses de divertissements, est-il bien différent de cet ‘‘en bas’’ ?

De
PIERRE JODLOWSKIi, textes, composition, vidéo
DAVID COSTE, images vidéo
CHRISTOPHE BERGON, mise en scène, scénographie et lumières

Avec
ISABELLE DUTHOIT, clarinettes, souffles
JEREMIE SIOT, violon électrique
JEAN GEOFFROY, percussions, objets
MANUELA AGNESINI, comédienne

Commande du Grame et de Césaré - centres nationaux de création musicale.
Production éOle - collectif de musique active et Grame.
Coproduction Césaré, Le TNT – Théâtre National de Toulouse Midi-Pyrénées, Ayin - Laboratoire d’interprètes et Le Centre des Arts d’Enghien les Bains.
Avec la participation du Ministère de la Culture et de la Communication – Dicréam.
Remerciements Anna Depau, Frank Berthoux, Julie Dubedout, la Fiancée du Pirate, Jean-Pierre Hiver-Bérenguier, le Théâtre Garonne, Lucien X. Polastron, Véronique et Simon Jodlowski, Christophe Lebreton et François Donato.


Crédit photo : Christian Ganet


SAMEDI 12 MAI // 17H00
BMVR L'ALCAZAR
RENCONTRE


CONVERSATION MUSICALE #1
Pierre Charial et "l'orgue de barberie"

Pourquoi l’orgue de barbarie est un instrument si moderne ?
Une analogie évidente se dégage entre les premiers cartons conservant les informations des ordinateurs et les cartons des orgues de barbarie : une succession et un empilement de trous qui correspondent aux déclenchements de sons pour l’orgue (l’ouverture de clapets) et à la mémorisation d’information binaire pour le monde du numérique.
La similitude qui existe entre ces deux formes de conservation des informations dans le domaine musical est surprenante. Les oeuvres de Nancarrow pour piano mécanique tout comme les bandes magnétiques des compositeurs de musiques acousmatiques questionnent le principe de conservation des informations et de la transmission des musiques.
Les supports furent durant des siècles l’écriture et la peinture, la marque sur une surface. La musique se transmettait par des partitions écrites. Le vingtième siècle, avec les nouveaux supports comme la bande magnétique pour la musique et l’image, va bouleverser le rapport à la mémoire. Cette modification des supports va révolutionner notre rapport au temps, à l’histoire et à l’authenticité. Les programmes informatiques de musique qui permettent l’enregistrement des déclenchements de sons (séquenceurs) fonctionnent exactement comme les cartes perforées des orgues de barbarie. De quoi se laisser surprendre et creuser les énigmes de la modernité ?

Avec
PIERRE CHARIAL, maître d'art
CHRISTIAN SEBILLE, directeur du GMEM 

ENTRÉE LIBRE

L'Alcazar & le Festival Les Musiques >
Retrouvez les compositeurs et les interprètes du festival au Département Musique
- CD et DVD disponibles à l'emprunt
- BORNES EN ÉCOUTE LIBRE proposant une sélection de titres.


En partenariat avec la Bibliothèque de Marseille à Vocation Régionale - L'Alcazar


Crédit Photo : DR


SAMEDI 12 MAI // 19H00
KLAP - MAISON POUR LA DANSE
CONCERT

PLIER / DÉPLIER

Inspirée de la pensée de Gilles Deleuze, Plier-Déplier est une oeuvre pour ‘‘quatuor à quatre mains’’ construite sur la notion d’écriture croisée et de composition conjointe. Les deux compositeurs Thierry Blondeau et Daniel D’Adamo se prêtent au jeu du dédoublement de l’acte compositionnel ‘‘à quatre mains’’.
Les pièces sont entrelacées, le pli ne renvoyant pas à une essence mais à une fonction opératoire.
Entre jeu acoustique et électronique, le quatuor Béla sur scène interprète cet entrelacement où la musique de l’un, laisse, par replis successifs, la place à la musique de l’autre.
Plier / Déplier ne signifie plus simplement tendre-détendre, contracter-dilater, mais envelopper-développer, involuer-évoluer.

De
QUATUOR BÉLA

Avec

FRÉDÉRIC AURIER, violon

JULIAN BOUTIN, alto

LUC DEDREUIL, violoncelle

JULIEN DIEUDEGARD, violon

Programme

Plier / Déplier
DANIEL D'ADAMO et THIERRY BLONDEAU

Coproduction Grame (CNCM Lyon) - Biennale Musiques en Scène et Césaré (CNCM Reims).
En partenariat avec le Quatuor Béla, le GMEM (CNCM Marseille) et l’ENSATT (École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre).


Crédit photo : Sylvie Friess


SAMEDI 12 MAI // 21H00
KLAP - MAISON POUR LA DANSE
DANSE ET MUSIQUE HOMMAGE À JOHN CAGE


CINQ RYOANJI
Pièce musicale et chorégraphique pour 6 musiciens et 5 danseurs

En 1983 et 1984, John Cage composa cinq pièces portant le titre identique de Ryoanji du nom d’un temple bouddhiste zen de Kyoto.
Ces cinq pièces - voix, contrebasse, hautbois, trombone et flûte - ont été écrites selon le même principe : une succession de plusieurs jardins représentés chacun par deux pages sur lesquelles le compositeur a posé des pierres servant de guide pour le crayon dessinant ainsi des courbes accidentées.
La danse, de même que la lumière, joue sur l’alternance de l’immobilité et du mouvement et dessine un paysage en perpétuelle transformation, à la fois abstrait, organique et fictionnel. La perception du temps est sans cesse renouvelée par le mode de croisement des cinq partitions, résultat d’un processus de hasard que les musiciens réitèrent chaque soir. Dans cet espace composé, tantôt saturé de mouvements ou de sons, tantôt vidé ou lavé par la persistance d’une immobilité ou d’un battement, les corps semblent menacés de solidification, mais se révèlent fondus en un organisme unique animé d’une même profonde respiration.

De
OLIVIA GRANDVILLE, chorégraphie
JOHN CAGE, musique /
ensemble]h[iatus
YVES GODIN, création lumière

Avec
FRANCK BEAUBOIS, BLANDINE MINOT, AUDREY GAISAN DONCEL, ANNABELLE PULCINI, MANUEL VALLADE, danseurs
ensemble]h[iatus : LÊ QUAN NINH, HUBERTUS BIERMANN, GÉRALDINE KELLER, THIERRY MADIOT, HÉLÈNE MOUROT, ANGELIKA SHERIDAN, musiciens
LAURENT SASSI, son / PEGGY HOUSSET, costumière / FABRICE LE FUR, régisseur général


Production Association Ryoanji et la Spirale de Caroline.
Coproductions Arcadi, Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines - Scène Nationale, Centre Culturel André Malraux - Scène Nationale de Vandoeuvre-Lès-Nancy, Ville de Limoges - Centres Culturels Municipaux - Scène Conventionnée pour la Danse, Atelier de Paris et CDC Paris Réseau (Atelier de Paris-Carolyn Carlson, L’étoile du nord, Micadanses-ADDP, studio Le Regard du Cygne-AMD XXe).
Avec le soutien de la SPEDIDAM et de l’Adami.
L’association Ryoanji reçoit le soutien de la DRAC Limousin au titre de l’aide aux ensembles musicaux professionnels, de la Région Limousin et du Conseil Général de la Creuse. La Spirale de Caroline est en résidence à l’Université de Paris-Ouest Nanterre La Défense, bénéficie de son soutien, et de celui de la DRAC Ile de France.


Crédit photo : DR


DIMANCHE 13 MAI // 15H00
FRICHE LA BELLE DE MAI - LA CARTONNERIE
CINÉ-CONCERT

KÖSZÖNÖM < CRÉATION >

Cette création est née d’une rencontre... elle parle de la rencontre, de l’autre, de soi.
Projet sur l’échange et la socialité, Köszönöm est difficilement classable tant il convoque, au service de son sujet, les trois disciplines artistiques que sont la littérature, le chant et le cinéma.
Une rencontre à l’origine du projet, un texte comme base d’échange, le tout au service de l’expression du ressenti de l’immigration, non comme un état civil mais comme un sentiment, un senti profond, vécu dans son corps et dans sa chair.
La partie cinéma de cette création se situe entre l’expérimental et le classique, car c’est sa mise en relation avec les autres disciplines (chant improvisé et littérature) qui en forme le mode d’expression inventif, tandis que le parcours filmique développe lui une narration de l’intime, muette mais commentée, épousant les contours du texte et de la musique.
La surprenante personnalité de Danièle Ors-Hagen dans le domaine de la performance chantée, celle de Caroline Sagot Duvauroux sur le chant poétique et littéraire assurent une pertinence artistique et une force de proposition que Jean-Paul Noguès sait sublimer par ses images.

De
DANIÈLE ORS-HAGEN, musique, voix parlées, voix chantée et tambourin
CAROLINE SAGOT DUVAUROUX, textes
JEAN-PAUL NOGUÈS, vidéo

Coproduction Système Friche Théâtre, GMEM (CNCM Marseille), Shellac-Sud.



Crédit photo : JEAN-PAUL NOGUÈS


DIMANCHE 13 MAI // 18H00
CHAPELLE SAINTE-CATHERINE
CONCERT

...MACHINES MUSICALES...

Dans une pièce vide, un clavecin.
Un rayon de lune éclaire un fragile oiseau mécanique. 
Son chant surnaturel initie un dialogue poétique entre les cordes pincées et le souffle mécanique...

De
JEAN-MARC AYMES, clavecin
PIERRE CHARIAL, orgue de barbarie

Programme Clavecin
Le Rossignol-en-amour
Le Tic-Toc-Choc ou Les Maillotins
Les Baricades Mistérieuses
de FRANÇOIS COUPERIN

Mikrokosmos : Accords joints et opposés - Echelle de tons pleins - Staccato - Danse paysanne - Burlesque rustique - Cornemuse - Tierces alternées - Changement de mesure
de BÉLA BARTÓK


Passacaglia Ungherese
Continuum

de GYÖRGY LIGETI

Carillon
de MAURICE OHANA

The Bells
de WILLIAM BYRD

Balli
de GIOVANNI PICCHI


Programme Orgue de barbarie

Interventions poétiques, inopinées, totalement libres, voire d’une certaine impertinence !

Continuum
Hungarian Rock

Musica Ricertata (fragments)
de GYÖRGY LIGETI


Concert en circulation à la Courroie (Entraigues sur la Sorgue) le 8 mai 2012 
Infos : www.lacourroie.org

à suivre...
SAMEDI 12 MAI // 17H00 
BMVR L’ALCAZAR
CONVERSATION MUSICALE #1
ENTRÉE LIBRE
PIERRE CHARIAL et ‘‘l’orgue de barbarie’’


Crédit photo : Marie Eve Brouet


MARDI 15 MAI // 19H00
LA CRIÉE - THÉÂTRE NATIONAL DE MARSEILLE
CONCERT ÉCLATÉ


C BARRÉ
Ensemble Instrumental

En introduction du spectacle Professor / Live, les musiciens de l’ensemble C Barré, ensemble résident du GMEM (CNCM Marseille), nous proposent un prélude musical dans le hall du Théâtre de la Criée.
Pensé comme un concert ‘‘éclaté’’, les musiciens interprètent des oeuvres connues et méconnues du répertoire contemporain, de l’extérieur près du port jusqu’à l’intérieur, tout près de nous.
Le spectateur, libre, est invité à déambuler et suivre les musiciens, comme un appel au geste sonore et au partage.

De
SEBASTIEN BOIN, direction musicale

Avec
KIYOKO OKADA, soprano
JULIE BRUNET-JAILLY, flûte
R
ÉMI DELANGLE, clarinettes
VICTORIA HARMANDJIEVA, piano
FILIP SAFFRAY, violon
ADELINE LECCE, violoncelle

Programme
In Memoriam Escher (1) < création >
SAED HADDAD
pour flûte alto

Canto
PASCAL DUSAPIN
pour soprano, clarinette et violoncelle


Féline   < création >
GEORGES BOEUF
pour clarinette basse


Skiaï
CHRISTOPHE BERTRAND
pour flûte, clarinette, piano, violon, violoncelle

Homenaje a Chillida   < création >
MIGUEL GALVEZ-TARONCHER
pour flûte, clarinette, piano, violon et violoncelle

Ekaïn
FELIX IBARRONDO
pour soprano, flûte, clarinette, piano, violon et violoncelle

Ensemble en résidence au GMEM (CNCM Marseille).

ENTRÉE LIBRE

En co-réalisation avec La Criée, Théâtre National de Marseille.
Ensemble en résidence au GMEM (CNCM Marseille). 
Parrainé par Musicatreize.


Crédit Photo : DR


MARDI 15 MAI // 21H00
LA CRIÉE - THÉÂTRE NATIONAL DE MARSEILLE
DANSE ET MUSIQUE


PROFESSOR / LIVE
Pièce chorégraphique pour trois interprètes sur l’œuvre musicale Professor Bad Trip de Fausto Romitelli < version live - commande du GMEM (CNCM Marseille) >

MAUD LE PLADEC / LÉDA & ENSEMBLE ICTUS
Moment exceptionnel et attendu du festival,
Professor / Live de Maud Le Pladec est joué pour la première fois en direct avec les fabuleux interprètes belges de l’Ensemble Ictus. Présenté dans la grande salle du Théâtre de la Criée, cette pièce s’ancre dans la découverte de la musique du compositeur italien Fausto Romitelli dont l’oeuvre explore les croisements entre composition savante, énergie rock et montées d’acide électroniques. Le triptyque Professor Bad Trip convoque un spectre d’émotions et de mouvements intérieurs.

De
MAUD LE PLADEC, conception et chorégraphie
FAUSTO ROMITELLI, musique
JULIEN GALLÉE-FERRÉ, danseur
FELIX OTT, danseur
TOM PAUWELS, musicien
ENSEMBLE ICTUS, interprétation
GEORGES-ELIE OCTORS, direction

Avec
SYLVIE MELIS, création lumières / ALEXANDRA BERTAUT, création costumes /
FABRICE LE FUR, régie générale / NICOLAS MARC, régie lumières / EVE-ANNE JOALLAND, régie son

Musique Live : Ensemble Ictus
Professor Bad Trip de Fausto Romitelli
MICHAEL SCHMID, flûte / DIRK DESCHEEMAEKER, clarinette / PHILIPPE RANALLO, trompette / IGOR SEMENOFF, violon / JEROEN ROBBERECHT, alto / FRANÇOIS DEPPE, violoncelle / YARON DEUTSCH, guitare électrique / KOBE VAN CAUWENBERGHE, basse électrique / JEAN-LUC PLOUVIER, piano et synthétiseur / GERRIT NULENS, percussion / ALEX FOSTIER, son


En co-réalisation
avec la Criée - Théâtre National de Marseille.
Production Association Léda.
Coproduction Centre Chorégraphique National de Montpellier Languedoc-Roussillon, Les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, Théâtre National de Bretagne - Rennes, Musée de la Danse - CCNRB, Le Triangle - scène conventionnée danse à Renne et le Centre Chorégraphique National du Havre - Haute Normandie.
Avec le soutien de Jardin d’Europe - programme de l’Union Européenne, l’ADAMI, l’Association Beaumarchais - SACD, la Région Bretagne, la Ville de Rennes et le ministère de la Culture - DRAC Bretagne.

Crédit photo : Caroline Ablain


MERCREDI 16 MAI // 17H00
BMVR L'ALCAZAR
RENCONTRE

CONVERSATION MUSICALE #2
Michaël Levinas et "le piano espace"

Michaël Levinas est l’un des compositeurs les plus inventifs de notre temps. Sa traversée des plus grands courants de la création musicale du siècle dernier (musique sérielle complexe, musique spectrale) lui procure une culture, musicale et intellectuelle, immense
.
Nous aurons la chance qu’il nous fasse découvrir sa pièce emblématique ‘‘le piano espace’’ en nous la commentant, assis face à son piano. Ce sera un tourbillon d’exemples, de références et digressions qui feront de ce moment passé avec lui, une expérience inoubliable.

Avec
MICHAËL LEVINAS, compositeur
CHRISTIAN SEBILLE, directeur du GMEM

ENTRÉE LIBRE

L'Alcazar & le Festival Les Musiques >
Retrouvez les compositeurs et les interprètes du festival au Département Musique
- CD et DVD disponibles à l'emprunt
- BORNES EN ÉCOUTE LIBRE proposant une sélection de titres.

En partenariat avec la Bibliothèque de Marseille à Vocation Régionale - L'Alcazar

Crédit Photo : DR

Trio à cordes

Devinette : Qu’est-ce qui commence par ‘‘Les palais oubliés’’ et finit par ‘‘Le souffle de l’ivresse’’ ?

On se creuse, on fantasme en imaginant une suite de courts-métrages d’Ingmar Bergman mettant en scène Edgar Allan Poe, un poème inconnu de Baudelaire sur le caractère libérateur, des esquisses zoomorphes inédites de Grandville, un moment de l’histoire comme ceux que l’on souhaite vivre...

La dimension magique de la formation en trio, le choix du ‘‘total acoustique’’ et du ‘‘total improvisé’’ sont vraiment voulu. L’envie d’inventer in situ des textures, des chants et/ou des architectures fait de chaque musicien, l’élément d’un orchestre constamment aléatoire avec jubilation et sans tabou.

1. Les palais oubliés (4’43 ‘’)

2. Amarco (4’15 ‘’)

3. Champ contre champ (4’19’’)

4. Play ground (4’56’’)

5. Petite conversation entre amis (1’36’’)

6. Question d’avenir (7’19’’)

7. Tactilographie (2’46’’)

8. Wild town (5’38’’)

9. Time to change (2’20’’)

10. Lune objective (2’21’’)

11. Le souffle de l’ivresse (3’51’’)


MERCREDI 16 MAI // 19H00
ABD GASTON DEFERRE
CONCERT HOMMAGE À JOHN CAGE


PIANO PRÉPARÉ / ALAIN NEVEUX

Entre 1946 et 1948, John Cage finalise son oeuvre pour piano préparé avec l’écriture des Sonates et interludes.
John Cage commence son travail autour du détournement du piano en 1938 lorsque, confronté à une salle trop petite pour accueillir les percussionnistes qui devaient interpréter une musique commandé par la chorégraphe Syvilla Fort, l’idée de poursuivre le travail de Henry Cowell lui vient à l’esprit.
Il dispose alors dans le piano des objets divers : vis, boulons, clous, gommes et plastiques permettent de transformer totalement le timbre de chaque note. Le piano devient alors un instrument à percussion polyphonique. Les références à la musique balinaise et sa passion pour l’Inde et l’Orient rejoignent son goût pour la dérision et l’humour.
En demandant à Alain Neveux, l’un des pianistes les plus talentueux de France, de présenter cette suite de petites pièces, nous cherchons à rendre hommage à John Cage à l’occasion du centenaire de sa naissance.

Avec
ALAIN NEVEUX, piano

Programme
Sonates et Interludes
JOHN CAGE
pour piano préparé

ENTRÉE LIBRE SUR RÉSERVATIONS

En collaboration avec la Bibliothèque Départementale


Crédit Photo : DR



MERCREDI 16 MAI // 21H00
FRICHE LA BELLE DE MAI - LA CARTONNERIE

MUSIQUE ET VIDÉO



ENDLESS ELEVEN
Une action musicale, scénique et vidéographique pour un percussionniste et un environnement électronique interactif

Le percussionniste Jean Geoffroy, n’aura pas trop de son immense talent pour accomplir toutes les tâches que lui confie le compositeur : lever un rideau récalcitrant, nous initier à la pratique du solfège et du squash, à l’art de l’interview et du lied, nous convier à l’invocation rituelle du nombre onze, nous livrer les secrets du Gagaku, nous éveiller à la sensation tactile, dégainer au bon moment dans un western, s’enquérir du cri libératoire, régler une cavalcade et nous abandonner enfin à l’apaisement dans l’infinie compassion d’un quasi Bouddha. De quoi donner le vertige ! Heureusement, ce véritable maelström sera régulé par l’implacable sagesse d’Emmanuel Kant. À moins que...

De
BERTRAND DUBEDOUT, conception, composition musicale

Avec
JEAN GEOFFROY, percussion
FRÉDÉRIC FACHÉNA, collaboration artistique
CHRISTOPHE BERGON, réalisation vidéo, scénographie, conception lumières
CHRISTOPHE LEBRETON, électronique, programmation
EMMANUEL KANT, BERTRAND DUBEDOUT, textes

Casting vidéo
JEAN GEOFFROY, Jean / GABRIELE VON BECKERATH, Gaby / TAKAYA ODANO, Takaya / PHILIPPE REBBOT, Philip / JEAN GEOFFROY, Avalokiteshvara / FREDERIC FACHENA, Immanuel

Casting vocal
voix de FRÈRE JEAN-BERTRAND, o.p. / CHATUR LAL  / RUPENDRA GOPA JI  / SONJA BERG  / VINCENT OERTEL / HANNES DÖRING / BERTRAND DUBEDOUT / Archipels / L’Atelier vocal des Éléments (direction : JOËL SUHUBIETTE).

Casting squash
LIONEL HIVER, FRANÇOIS DONATO

JULIE DUBEDOUT, Collaboration philosophique et traductions


Co-commande
Grame (CNCM Lyon) / Ministère de la Culture et La Muse en Circuit (CNCM Alfortville).
Avec le soutien de la Sacem.
Coproduction Grame / éOle - Collectif de Musique Active avec le soutien du CNC (dispositif Dicréam), du Festival Aujourd’hui Musiques du Théâtre de l’Archipel - Perpignan, du Collectif 12 et de l’ENM de Mantes en Yvelines, du Théâtre Garonne - Toulouse et d’Odyssud - Blagnac.


Crédit photo : Michaël Grefferat


JEUDI 17 MAI // 19H00
FRICHE LA BELLE DE MAI - LA SEITA
THÉÂTRE MUSICAL


GIARDINO DELLA PAROLA

‘‘Ce spectacle est une pépite, une perle rare, un condensé de créativité et d’inventivité, servi par une interprète au sommet de son art : Isabel Soccoja, mezzo-soprano. En un peu plus d’une heure, autour de cette remarquable artiste seule en scène, sont convoquées les explorations sonores de Luciano Berio et toutes les thématiques qui ont forgé son propos artistique : la voix porteuse de poésie subversive, la voix sensuelle, la voix ‘‘organique’’, la voix ‘‘rire’’, les ponts entre le langage et le corps, le féminin et le masculin…
Isabel Soccoja est accompagnée d’un seul piano, d’un ensemble instrumental ‘‘en coulisse’’ et de formidables compagnons ‘‘visuels’’.’’
Maurice Cosson (Directeur de l’Arc - scène conventionnée de Rezé)

De
LUCIANO BERIO, musique
CHRISTINE DORMOY, conception et mise en scène
ISABEL SOCCOJA, chant
NICOLAS DEFLACHE, collaboration artistique
PHILIPPE MARIOGE, scénographie
DOMINIQUE ARU, vidéo et régie lumière

Avec
Ensembles Instrumental et vocal enregistrés (diffusion sur bande)
Ensembles Instrumental (enregistré par Nicolas Deflache): AGNÈS PARRUITE, violon et alto / ISABELLE VEYRIER, violoncelle / NICOLAS BERTHOMIER, clarinette / ELODIE ADLER, harpe
Ensemble Vocal (enregistré par Nicolas Deflache et filmé par Lamamra, basse) : PAUL-ALEXANDRE DUBOIS, baryton / THIERRY CANTERO, tenor / SEVAN MANOUKIAN, soprano / ISABEL SOCCOJA, mezzo-soprano

NICOLAS DEFLACHE, son / ERIC SOYER, lumière / JEAN-PHILIPPE BLANC et CIDALIA DA COSTA, costumes concepteur / OPÉRA NATIONAL DE BORDEAUX / SOPHIE NISSERON, maquillage et coiffures /  JEAN-PIERRE MICHEL, régie générale et régie lumière / CÉLINE BÉNARD, ÉLODIE BREMAUD, assistante à la mise en scène

Programme

Folksongs, Canzoni popolari, extraits Chamber
Sequenza III, A-ronne
Piccolo Giardino d’après Luciano Berio
de LUCIO BERIO


Coproduction Le Grain Théâtre de la Voix, Opéra national de Bordeaux, Arcadi et Iddac.
En partenariat avec La Barbacane - scène conventionnée Beynes et Glob Théâtre Bordeaux.
Avec le soutien de Grand Théâtre de Reims, Césaré et La Muse en Circuit - centres nationaux de création musicale.
Aide à la diffusion Arcadi, Oara et Iddac.


REPRÉSENTATION POUR LES SCOLAIRES
MERCREDI  16 MAI À 14H30

Crédit photo : F. Desmesure


JEUDI 17 MAI // 21H00
FRICHE LA BELLE DE MAI - LA CARTONNERIE
CONCERT


ORCHESTRE AVIGNON PROVENCE

L’oeuvre contemporaine composée pour orchestre ouvre tous les champs du possible et donne à entendre des sonorités, des couleurs instrumentales et des textures exceptionnelles, parfois uniques. L’Orchestre Lyrique de Région Avignon Provence, dirigé pour l’occasion par Samuel Jean, propose une vision protéiforme de cette création contemporaine à travers l’exécution de quatre oeuvres éclectiques et complémentaires. L’Espace des songes, recréée spécifiquement par Henry Fourès pour le festival, intègre un dispositif électroacoustique et un chanteur traditionnel improvisateur.

De
SAMUEL JEAN, direction
BEÑAT ACHIARY, chant

Programme
Patmos
PHILIPPE HERSANT

Lumen
RÉGIS CAMPO

Death and Resurrection
TORU TAKEMITSU

L’Espace des songes < création de la nouvelle version >
HENRY FOURÈS
pour chant, dispositif électroacoustique et orchestre


Avec le soutient de la DRAC PACA, de la Région Provence Alpes Côte d'Azur, du Conseil Général du Vaucluse et de la ville d'Avignon.

Crédit Photo : DR


VENDREDI 18 MAI // 12H30
CONSERVATOIRE NATIONAL À RAYONNEMENT RÉGIONAL "PIERRE BARBIZET"
CONCERT DES MIDIS


MIDISSONANT #2
Trio voix, flûtes et électronique

Evolutif dans son propos, ce projet prend sa source dans une proposition faite par Césaré, Centre National de Création Musicale de Reims, en association avec l’Opéra de Reims, à Isabel Soccoja et Nicolas Vallette (Ensemble Pyxis) de faire découvrir des oeuvres mixtes, mélangeant l’instrument et/ou la voix directe et le traitement électronique pouvant en être fait.
Les deux instruments, la flûte et la voix, partagent cette immédiateté de la transformation du souffle en son. Ils sont sans doute les plus anciens moyens de la communication humaine.
Les interprètes ne sont alors qu’un passage, une enveloppe qui permet au son de faire corps, de faire sens.
Les techniques de l’électronique nous permettent aujourd’hui d’avoir une écoute enrichie et déroutée de ce ‘‘souffle fait son’’ et font partie intégrante de l’élaboration des oeuvres de Daniel D’Adamo, Martin Matalon et Annette Mengel.
Nicolas Vallette

Avec
ISABEL SOCCOJA, mezzo-soprano
NICOLAS VALLETTE, flûtes
CHARLES BASCOU, réalisateur en informatique musicale

Programme
Keep your furies < création >
DANIEL D’ADAMO
pour mezzo-soprano, flûte en sol et électronique
commande GMEM

Traces VI < nouvelle version en temps réel >
MARTIN MATALON
pour flûte et dispositif électronique
commande de l’ensemble Sillages

Identification IV < création >
ANNETTE MENGEL
pour voix de mezzo-soprano et flûtes
commande GMEM

Così
DANIEL D’ADAMO
pour flûte et mezzo-soprano
commande Drac Rhône-Alpes, la Sacem et l’Ensemble Poïésis

Lips, your lips
DANIEL D’ADAMO
pour mezzo-soprano et électronique
commande CÉSARÉ

Coproduction l'Ensemble Pyxis


Crédit Photo : DR


VENDREDI 18 MAI // 19H00
ÉGLISE SAINT-CANNAT
CONCERT


DUO ACHIARY / EZCURRA


Nourris par leurs traditions communes, grandis par leur folle liberté d’improvisateurs, le chanteur basque Beñat Achiary et son compatriote accordéoniste Philippe de Ezcurra ne pouvaient que s’entendre pour nous faire rêver.
Au fur et à mesure des concerts, chants d’amour, improvisations, ils ont développé un univers poétique singulier qui leur ressemble et rassemble les amateurs de paysages vierges et sensibles et ont ainsi revisité une tradition basque chère à leurs coeurs...

Avec
BEÑAT ACHIARY, chant
PHILIPPE DE EZCURRA, accordéon

Programme
Chants et danses du Pays-Basque
Iruten ari nuzu
Apirilean
Gaua da labur
Banako-Bamako
Fandango Basa...

Improvisations autour de The Meeting
COLETTE MAGNY

Lilac Wine
JAMES SHELTON


Crédit Photo : DR


VENDREDI 18 MAI // 21h00
THÉÂTRE DU GYMNASE
CONCERT


DOUBLE PORTRAIT LEVINAS / ROMITELLI

Les ensembles l’Itinéraire et Multilatérale ont décidé de se réunir à nouveau autour d’un concert Double Portrait qui, cette année mettra à l’honneur deux compositeurs intimement liés par leur démarche, leur histoire mais surtout par ce ‘‘goût’’ du timbre qui les rapproche et les caractérise.
Michaël Levinas (1949), l’un des pionniers du courant spectral et Fausto Romitelli (1963-2004), inscrit dans la continuité esthétique de ce même courant, ‘‘croiseront leurs sons’’ à travers un programme jalonné d’oeuvres avec ou sans électronique, solistes ou dirigées. C’est sous la baguette de Kanako Abe, directrice musicale de l’Ensemble Multilatérale que se déroulera ce face à face…

De
L’ITINÉRAIRE
ENSEMBLE MULTILATÉRALE
KANAKO ABE, direction

Avec
Ensemble Multilatérale : ANTOINE MAISONHAUTE, violon / LAURENT CAMATTE, alto / SEVERINE BALLON, violoncelle / GILLES DUROT, percussion
L’Itinéraire
: MIHI KIM, flûte / CARJEZ GERRETSEN, clarinette / ANTOINE DREYFUSS, cor / RODOLPH PUECHBROUSSOUS, trompette / MICHAËL LEVINAS, piano / FUMINORI TANADA, clavier électronique 

Programme
Prima domenica
FAUSTO ROMITELLI
pour flûte, clarinette, violon, violoncelle

Les lettres entrelacées II
MICHAËL LEVINAS
pour alto solo

Seconda domenica: Omaggio a Gérard Grisey
FAUSTO ROMITELLI
pour flûte, clarinette, violon, violoncelle

Concerto pour un piano espace N°2
MICHAËL LEVINAS
pour piano solo**, flûte, cor, trompette, percussion, violoncelle et électronique

Spirales d'oiseaux
MICHAËL LEVINAS
pour cor solo et électronique

La sabbia del tempo
FAUSTO ROMITELLI
pour flûte, clarinette, clavier électronique, violon, alto, violoncelle


Coproduction Villa Medici/Académie de France à Rome, GMEM (CNCM Marseille), MPAA/Saint-Germain, Ensemble Itinéraire, Ensemble Multilatérale.

à suivre...
SAMEDI 16 MAI // 17H00
BMVR L’ALCAZAR
CONVERSATION MUSICALE #2
ENTRÉE LIBRE
MICHAËL LEVINAS et ‘‘le piano espace’’

Crédit Photo : DR


SAMEDI 19 MAI //19H00
FRICHE LA BELLE DE MAI - LA CARTONNERIE
CONCERT HOMMAGE À JOHN CAGE


Relectures Cage par WILHEM LATCHOUMIA


Le pianiste Wilhem Latchoumia interprète les œuvres du répertoire contemporain avec brio, talent et passion. Son goût prononcé pour la musique contemporaine est salué par la critique : ‘‘Il est fait pour cette musique. Son sens de la délicatesse est souligné par ses poignets mobiles, de souples phrases dessinées avec finesse et une infatigable fluidité.’’ Cecelia Porter
Relectures Cage
est une œuvre à part entière, en hommage à John Cage et à son instrument, le piano préparé.
Trois de ses œuvres encadrent ce programme, toutes représentatives des expériences musicales du compositeur américain. L’articulation se fait au travers d’œuvres inédites, commandées à des compositeurs actuels inscrits dans le champ des musiques d’aujourd’hui tels que Francesco Filidei, Pierre Jodlowski, Gérard Pesson, Oscar Bianchi…

Avec

WILHEM LATCHOUMIA, piano



Programme
Daughters of the Lonesome Isle
JOHN CAGE

Schegge
OSCAR BIANCHI
Commande festival Musiques Démesurées de Clermont-Ferrand

Piano guiro
KARL NAEGELEN
Commande Orchestre National de Lille

Redshift
THIERRY BLONDEAU
Commande eOle - collectif de musique active

Radio Music n°1
JOHN CAGE

Filastrocca
FRANCESCO FILIDEI
Commande GMEM

Série ‘‘C’’
PIERRE JODLOWSKI
Commande Fondation Royaumont

Suite for toy piano
JOHN CAGE

Pendulum VIII : “TKS I”
ALEX MINCEK
Commande Fondation Royaumont

Cage in my car
GERARD PESSON
Commande Fondation Royaumont

Radio Music n°2
JOHN CAGE


À l'occasion du week-end 48H CHRONO

La Friche Belle 2 jours Belle 2 nuits
Non-stop du 18 mai 19h au 20 mai 19h.


Coproduction Fondation Royaumont.  
Avec le soutien de Mécénat Musical Société Générale, du Comité Henry Goüin - club d’entreprises mécènes de Royaumont et de la Sacem.


Crédit Photo : DR


SAMEDI 19 MAI // 21H00
FRICHE LA BELLE DE MAI - LA CARTONNERIE
CONCERT


EOC

Le festival les musiques accueille une création d’Henry Fourès, dédiée au grand violoniste tchèque Bohuslav Matoušek et au luthier Jacques Fustier, Il faut d’abord que je le danse… (Das muss ich erstmal tanz...), citation de Pina Bausch qui révèle l’intérêt du compositeur pour la symbolique de la danse, du sens qu’elle donne au geste et au mouvement et dont il s’inspire. L’EOC et Vincent Le Texier interpréteront L’Ange des catastrophes de Youri Kasparov, une cantate poétique et sociale qui dépeint les conséquences tragiques de la Grande Révolution russe et augure un futur apocalyptique.
Enfin, la pièce de Philippe Leroux, AAA, propose un jeu de transposition d’une composition issue de sons électroniques sur un ensemble instrumental et formule ainsi un nouveau langage musical.

Avec
DANIEL KAWKA, direction
VINCENT LE TEXIER, baryton
BOHUSLAV MATOUSEK, violon

Programme
Il faut d’abord que je le danse... < création >
HENRY FOURÈS
Co-commande EOC / GMEM (CNCM Marseille). Éditions Symétrie Lyon

L’ange des catastrophes
YOURI KASPAROV
Commande EOC

AAA
PHILIPPE LEROUX

À l'occasion du week-end 48H CHRONO
La Friche Belle 2 jours Belle 2 nuits
Non-stop du 18 mai 19h au 20 mai 19h



Co-production GMEM (CNCM Marseille)/EOC.

Crédit Photo : DR


SAMEDI 19 MAI // 22H30
CABARET ALÉATOIRE
CONCERT ÉLECTRO


CODE NAPOLÉON

"Un viking fondu des synthés, un krautrocker fou et deux prodiges psyché" (Tsugi)... 
On peut s’attendre à une musique électro plutôt sombre, voire expérimentale à la limite du krautrock.
Une musique hargneuse et énergique, à l’instar des projets solos de chaque membre.
Ce projet musical initié par Arnaud Rebotini, Turzi et Kill for Total Peace résonnera sans retenue sur la scène du Cabaret pour un final endiablé et enjoué, une invitation au partage et aux croisements.

Avec
ARNAUD REBOTINI (‘‘Black Strobe’’)
ROMAIN TURZI
Kill for total peace : OLIVIER GAGE et INTRA MOROS

EN CO-PROGRAMMATION AVEC LE CABARET ALÉATOIRE

À l'occasion du week-end 48H CHRONO
La Friche Belle 2 jours Belle 2 nuits
Non-stop du 18 mai 19h au 20 mai 19h.


Crédit Photo : Romain Bourneve